Le Prêt Viager Hypothécaire, un accès au crédit pour les Seniors?

Dispositif largement implanté dans les pays Anglo-Saxons mais peu connu en France, pour accéder à un capital financier grâce à son bien immobilier.

A l’heure où l’inflation, globalement absente de la dernière décennie, redevient un sujet d’actualité et se confronte à la baisse relative des retraites en France, trouver les bons leviers pour améliorer sa retraite est plus que jamais un enjeu d’importance.

Il existe une solution de prêt bancaire, garanti par votre bien immobilier dont vous restez propriétaire : le Prêt Viager Hypothécaire.

Un concept couru dans les pays Anglo-Saxons, permettant de rester propriétaire

Tout d’abord, comment ça marche ? Concrètement, un organisme (banque ou société d’assurance par exemple) vous prête une somme d’argent et prend en garantie votre domicile. Selon votre profil et vos projets, vous payez des intérêts ou au contraire les laissez s’accumuler, et vous rembourserez ce prêt soit en le rachetant à l’organisme prêteur, soit lors de la revente future de votre habitation, de votre vivant ou lors d’une succession.

Les avantages, notamment par rapport à la vente totale de votre bien immobilier (vente simple ou vente en viager) sont multiples :

- Vous obtenez la somme dont vous avez réellement besoin, et ne vous retrouvez donc pas avec une masse de liquidités dont vous n’auriez pas l’utilité immédiate;

- Vous restez propriétaire. A ce titre, vous continuez de bénéficier de l’appréciation du marché immobilier;

- Vous pouvez, dans certains cas, ne pas payer les intérêts et ne pas rembourser le prêt jusqu’à votre départ du domicile ou votre succession – dans ce cas les intérêts s’accumulent et viendront s’ajouter au capital à rembourser par vos ayants droit;

- Vous n’avez pas besoin d’assurance de prêt, contrairement à un crédit immobilier classique.

La démarche d’aller puiser un capital dans la richesse accumulée dans son patrimoine immobilier n’est pas nouvelle, elle est même courante en Amérique du Nord, où de nombreuses entreprises proposent des solutions de financement modulables en fonction des besoins. Plus près de chez nous, au Royaume-Uni, les assureurs proposent des solutions similaires. Cette solution, pourtant courante à l’étranger (plus de 50.000 transactions par an au Royaume-Uni), peine à exister en France.

Une offre difficile à trouver aujourd’hui en France

En France, la loi pour la modernisation de l’économie de 2005 (loi 2005-842) a ouvert la possibilité aux établissements de crédit de distribuer des prêts viagers hypothécaires.

Ces prêts n’ont cependant pas été proposés par les principales banques françaises, contraignant l’Etat à s’appuyer sur les organismes publics pour faire exister cette solution auprès du grand public.

Ainsi, ce produit n’a été distribué largement que par le Crédit Foncier, de 2007 à 2019 date de la réintégration de Crédit Foncier dans BPCE et de la fin de toutes ses activités commerciales. Sans fort développement marketing ou commercial, la solution a toutefois rencontré un relatif succès, avec des dizaines de milliers de prêts accordés durant sa décennie d’existence.

La solution n’était pourtant pas dépourvue de défauts :

- A son lancement, le prêt viager hypothécaire était cher : 4% de frais de dossier, 9% d’intérêts annuels. Les intérêts ont ensuite baissé pour converger vers 4-5%;

- Les intérêts s’accumulaient dans le temps au capital prêté (aucun remboursement durant la vie du prêt n’était possible), les ayants droit se sont parfois retrouvés à devoir rembourser des sommes importantes.

Aujourd’hui de nombreux courtiers continuent à mettre en avant cette solution, preuve qu’une demande existe, même si seules quelques banques très locales proposent d’étudier au cas par cas les dossiers.

Il existe une solution innovante pour utiliser son patrimoine immobilier afin d’obtenir un capital financier

Que faire si vous souhaitez obtenir un capital tout en restant propriétaire de votre domicile ? C’est en se posant cette question que la société Dillan a développé son offre Reverso Flex.

Avec Reverso Flex, vous choisissez la somme dont vous avez besoin (jusqu’à 30% de la valeur libre de votre bien). Dillan vous verse cette somme, en échange d’une quote-part de votre bien immobilier, devenant un partenaire indivisaire silencieux à vos côtés.

Vous restez majoritairement propriétaire de votre habitation et vous continuez de l’occuper librement (vous pouvez également la mettre en location si vous le souhaitez). Vous payez simplement à Dillan une redevance au titre de cette occupation libre. Vous ou vos héritiers pouvez à tout moment racheter la part de Dillan, et si vous souhaitez revendre votre bien, Dillan s’occupera de le revendre au meilleur prix.

Alors, pour tout besoin de financement, n’hésitez pas à prendre contact avec les équipes Dillan !