Isolation thermique, pour se sentir mieux chez soi

Nos conseils pour rénover votre logement, afin d'y vivre confortablement tout en faisant des économies d'énergie.

Se sentir mieux chez soi, améliorer son confort au domicile, faire des économies pour améliorer sa retraite, tout en ayant un impact positif sur l’environnement. Tous ces facteurs sont autant de bonnes raisons pour réfléchir à isoler son logement, que ce soit une maison individuelle ou un appartement.

La précarité énergétique est un fléau, avec près de 5 millions de « passoires thermiques » en France, sur les 29 millions de résidences principales selon le ministère de la transition écologique qui a rendu une étude sur le sujet en septembre 2020. Sont pointées du doigt par cette dénomination des logements en catégorie F et G sur l’échelle du DPE – Diagnostic de Performance Energétique. A côté, 7 millions de logements sont en catégorie E, correspondant à une performance énergétique moyenne. Si vous avez un bien noté E, vous êtes donc situé dans la moyenne nationale, mais cette notation peut tout à fait rendre pertinents quelques travaux d’optimisation énergétique.

La solution idéale, c’est bien entendu une rénovation globale : isolation de la toiture, des murs, du sol, des menuiseries, le tout accompagné d’un travail attentif sur les flux d’air et d’humidité, et les zones de faiblesse dans l’isolation (appelées « ponts thermiques »). Selon l’ADEME, l’agence de la transition écologique, jusqu’à 30% des pertes de chaleur se feraient par le toit, 25% par les murs et 15% par les fenêtres. Bien entendu, chaque logement présente ses spécificités propres, il convient donc de commencer par un diagnostic précis.

Isoler sa toiture ou ses combles

« L’air chaud monte ». Par conséquent, isoler sa toiture, pour éviter que l’air chaud accumulé en haut de son logement ne s’échappe, est bien souvent recommandé par les professionnels, à juste titre. La technique la plus courante est d’isoler le toit par l’intérieur. En pratique, il s’agit de déposer une couche d’isolant au niveau de la charpente, et de recouvrir le tout d’un parement mural pour restituer l’embellissement de la pièce. Dans le cas où les combles ne sont pas habités, il est possible de déposer un isolant sur le plancher des combles, solution plus simple à mettre en œuvre.

Remplacer ses fenêtres

C’est bien souvent une étape incontournable d’un projet de rénovation. En changeant vos fenêtres à simple vitrage par des fenêtres modernes à double vitrage, vous aurez la certitude de diminuer le froid ressenti chez vous à cause des vitres froides, et pourrez aisément diminuer le thermostat de votre chauffage.

La solution la plus radicale consiste à remplacer entièrement les fenêtres : le dormant (partie immobile fixée dans le mur), et l’ouvrant (partie mobile). Cela permet de maximiser la partie vitrée pour ne pas perdre en luminosité, voire même en gagner. En revanche, les travaux sont importants et vous devrez bien souvent embellir à nouveau vos murs : plâtre, peinture, papier peint... Sans changer intégralement vos fenêtres, il est possible de ne changer que le dormant. C’est une solution plus simple à mettre en œuvre, qui ne règlera pas tous les défauts d’isolation de vos menuiseries, mais aura déjà un bon effet sur l’isolation thermique et acoustique.

Plusieurs matériaux sont possibles, selon votre budget et vos goûts. PVC, alu ou bois, chacun à ses avantages et ses inconvénients. Pour combiner les avantages des différents matériaux, il est aussi possible d’opter pour un mixte bois / alu ou PVC / alu.

Attention, bien souvent les vieilles fenêtres mal isolées présentent l’avantage d’assurer une ventilation de votre logement. Les remplacer par des fenêtres parfaitement étanches pourra générer des problèmes d’humidité, qu’il faut anticiper en revoyant le système de ventilation de votre logement.

Isoler les murs

Deux techniques existent : l’isolation par l’extérieur ou l’isolation par l’intérieur. L’isolation par l’extérieur présente un excellent niveau d’efficacité. Il s’agit de mettre en place une deuxième couche autour du logement, pour réduire considérablement les échanges d’énergie entre l’intérieur et l’extérieur. C’est bien souvent l’occasion de faire une transformation esthétique, mais ce n’est pas toujours possible, par exemple pour des biens historiques avec un cachet ou bien protégés, et fait l’objet de contraintes administratives parfois fastidieuses.

Si la façade est en bon état, il pourra être fait une isolation sous enduit, qui consiste à fixer à la façade des panneaux isolants, par exemple en polystyrène, avant de les recouvrir d’un treillis souple et d’un enduit de finition. Il est aussi possible de passer par une isolation sous bardage, avec des bandes de laine de verre ou de laine de roche, emprisonnées sous un bardage en PVC, composite, aluminium ou bois.

Il est aussi possible d’isoler les murs par l’intérieur, avec des panneaux isolants ou avec un matériau isolant sous ossature métallique. Attention, cela va nécessairement venir réduire la surface habitable de votre logement.

Quelles possibilités de financement ?

Les travaux d’isolation d’un logement ont un coût important, qui va dépendre de nombreux paramètres : surface, types de travaux, matériaux choisis, etc... L’efficacité de ces travaux n’est plus à démontrer, et le retour sur investissement peut être rapide en termes d’économies d’énergie, étant donné qu’il existe plusieurs aides écologiques à solliciter.

Que vous soyez propriétaire bailleur ou propriétaire occupant, vous pouvez bénéficier d’aides financières pour vos travaux d’isolation, comme par exemple MaPrimRenov’. Lancée le 1er janvier 2020 en remplacement du CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique), le montant de la prime dépend de vos revenus et du gain écologique des travaux. D’autres aides existent, comme les Certificats d’économie d’énergie (CEE), ou encore les aides des collectivités locales ou celles d'Action logement. Par ailleurs, vos travaux bénéficient d'un taux réduit de TVA à 5,5 %. Pour vos travaux de rénovation, pensez à choisir un professionnel disposant du label RGE.

En complément, en tant que propriétaire de votre logement, vous possédez un patrimoine immobilier, qui a bien souvent pris beaucoup de valeur au fil du temps. Pour pouvoir faire tous les travaux de rénovation dont vous rêvez, c’est le moment d’accéder à cette richesse immobilière, en débloquant des fonds pour financer vos travaux. Avec la solution Reverso Flex, Dillan vous permet d’obtenir la somme d’argent qu’il vous faut pour mener tous vos projets. Vous choisissez le montant que vous souhaitez débloquer, en toute simplicité !

Vous souhaitez isoler votre logement ? Avec Dillan, affranchissez-vous de vos contraintes financières !