Interdiction des chaudières au fioul

Vous avez une chaudière au fioul ou à gaz dans votre domicile? Découvrez quels sont les impacts de la nouvelle réglementation.

Fin 2020, dans le cadre de la Réglementation Environnementale 2020, le gouvernement a annoncé la suppression progressive du chauffage au gaz ou au fioul pour les bâtiments neufs. En raison de la crise sanitaire liée au Covid-19, la mesure a été repoussée, et un décret est entré en vigueur le 1er juillet 2022. Depuis, il n'est plus possible d'installer de chaudière au fioul dans les constructions neuves, sauf dérogation.

Vous faudra-t-il pour autant remplacer votre système de chauffage en urgence ? Nous vous en disons plus.

La Réglementation Environnementale :

Le chauffage au fioul est encore largement répandu et apprécié pour son efficacité. Mais ce combustible génère des émissions de CO2 incompatibles avec les objectifs de lutte contre le réchauffement climatique.

Soucieux de réduire drastiquement la production de gaz à effet de serre, l’État français a confirmé son souhait de faire disparaître ce type de dispositif d’ici la fin de la décennie, au profit de sources d'énergie renouvelables (solaire, éolien, hydraulique, chaleur extraite de l'air extérieur). C'est pourquoi l'installation de chaudières au fioul est interdite depuis le 1er juillet 2022. La date initiale était fixée à janvier de la même année, mais le ministère de la Transition écologique l'a repoussée de six mois à la suite des inquiétudes manifestes des concernés.

Précisément, depuis le 1er juillet 2022, les équipements neufs installés pour le chauffage ou la production d’eau chaude sanitaire dans les bâtiments d’habitation ou à usage professionnel, neufs ou existants, doivent respecter un plafond d’émissions de gaz à effet de serre de 300 gCO2eq/KWh PCI.

Autrement dit, toute construction neuve se retrouvera avec un appareil moins polluant que la quasi-totalité des chaudières à gaz, quel que soit leur mode de fonctionnement. Et si votre installation tombe définitivement en panne, vous devrez changer d’énergie de chauffage.

Quel système de chauffage choisir en 2022 ?

La réglementation évolue rapidement et tend donc à interdire progressivement tout carburant ou équipement contribuant à la production de gaz à effet de serre. Vous êtes dans une maison individuelle et vous souhaitez remplacer votre chaudière dès maintenant ? Voici un résumé des options qui s'offrent à vous :

Si vous décidez de passer à l'électrique :

Les modèles les plus performants disponibles aujourd'hui sont les réchauffeurs électriques inertiels (secs ou fluides). Ils offrent un confort similaire au chauffage central, répartissant la chaleur uniformément dans la pièce par rayonnement. Même s'ils sont chers à l'achat (300 à 1.200 euros l'unité), ils vous permettent de mieux maîtriser vos dépenses énergétiques et donc de réduire vos factures de chauffage.

Vous pouvez également opter pour une pompe à chaleur air/eau, qui prélève les calories de l'air extérieur (énergie gratuite et inépuisable) et les injecte dans le circuit de chauffage de votre logement. En plus de réchauffer (et de climatiser dans le cas d'une pompe à chaleur réversible) votre intérieur, il assure également la production d'eau chaude sanitaire pour votre logement.

Il est également judicieux de coupler votre équipement (comme une pompe à chaleur) avec une installation solaire, comme les panneaux photovoltaïques (plus d’informations sur notre article sur les panneaux photovoltaïques).

Pour ceux qui veulent se mettre au vert :

Vous souhaitez protéger l'environnement tout en améliorant le confort et en économisant de l'énergie ?

Pompes à chaleur air-eau ou air-air, panneaux solaires, ballons thermiques ou encore chauffe-eaux solaires, les appareils destinés à chauffer et produire l'eau chaude sanitaire de votre logement sont nombreux. Méthode efficace !

Comment financer le remplacement de sa chaudière ?

En réponse à une flambée des prix de l'énergie exacerbée par la guerre en Ukraine, le gouvernement a proposé mi-mars un plan de résilience économique et sociale.

Dans ce cadre, du 15 avril au 31 décembre 2022, l’aide MaPrimeRénov est majorée de 1000 euros et peut atteindre 11.000 euros, pour inciter les particuliers à remplacer leurs chaudières fioul ou gaz par des pompes à chaleur (y compris hybrides) ou des chaudières biomasse et ce quel que soit les revenus du ménage. A noter, les subventions pour l'installation de nouvelles chaudières à gaz devraient s'arrêter à partir du 1er janvier 2023.

Le gouvernement a des exigences moins strictes pour les logements plus anciens, car le remplacement de la chaudière par un autre mode de chauffage entraînerait un travail compliqué et coûteux.

Dillan peut vous proposer des solutions de financement afin de financer votre remplacement de chaudière, pour en savoir plus, visitez le site Dillan.